Horaires été 2020
 

Mardi

9h - 12h
14h - 18h

Mercredi

9h - 12h
14h - 18h

Jeudi

9h - 12h
14h - 18h

Vendredi

9h - 12h

Samedi

9h - 12h

Résultat de recherche d'images pour "icone location"
Accès
Place de la mairie
31370 Bérat
 

Résultat de recherche d'images pour "icone contact"

Contact
05 34 47 87 17
mediatheque@berat.fr
 

 

Au cours des vacances de février 2019, la médiathèque a rencontré les enfants de l'ALAE élémentaire pour une animation autour du théâtre.

 

Première séance : Kamishibai

L'animation s'est déroulée autour de la découverte du Kamishibai et de son outil, le butai ; deux histoires ont été racontées, Les trois plumes des Frères Grimm, illustrée par Edit Szalma, et Le voleur d'anniversaire de Laurent et Olivier Souillé et Frédéric Pillot.

Une première histoire était lue par la bibliothécaire, puis un ou plusieurs enfants prenaient le relais pour raconter la deuxième à leurs camarades.

 

 

 

Deuxième séance : Cyrano de Bergerac

Pour notre deuxième rencontre, nous avons travaillé autour de la célèbre tirade du nez de l'oeuvre d'Edmond Rostand, en diffusant dans un premier temps plusieurs extraits vidéos de trois représentations et interprètes différents :

 

Le but était de montrer que pour un même sujet (la taille du nez), on pouvait jouer sur différentes intonations et un vocabulaire varié.

Avec le livre de Mies van Hout, Aujourd'hui je suis..., les enfants devaient reprendre une phrase donnée ("Mon nez est gros comme une patate") en la formulant selon l'émotion donnée (jaloux, émerveillé, peureux, content, etc.).

 

 

❝ Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire… Oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…
En variant le ton, – par exemple, tenez :
Agressif : « Moi, monsieur, si j’avais un tel nez,
Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! »
Amical : « Mais il doit tremper dans votre tasse
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
Descriptif : « C’est un roc ! … c’est un pic ! … c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ? … C’est une péninsule ! »
Curieux : « De quoi sert cette oblongue capsule ?
D’écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »
Gracieux : « Aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »
Truculent : « Ça, monsieur, lorsque vous pétunez,
La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ? » ❞

Acte I scène 4 - Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand (1897)